JDN 13 : Neutrons polarisés


Présentation

JDN 13, Anglet, juin 2005
Éditeurs : E. Ressouche, N. Kernavanois 

Cet ouvrage est issu des cours donnés à l'école Applications des neutrons polarisés aux Sciences des Matériaux et du Vivant qui s'est déroulée en première partie des 13es Journées de la Neutronique en juin 2005 à Anglet, Côte Basque.

Sur le plan théorique, l'interaction avec le spin du neutron et l'intérêt de la polarisation des faisceaux ont été étudiés dès l'origine des techniques neutroniques. Il est apparu très tôt que la grande sensibilité des neutrons polarisés permettrait de dresser des cartes très précises de distribution d'aimantation et que l'analyse de polarisation (uniaxiale), puis sa généralisation en polarimétrie tridimensionnelle (analyse de polarisation sphérique) seraient riches d'informations.

Le fait que la polarisation des faisceaux de neutrons permette une mesure très sensible de l'échange d'énergie des neutrons avec l'échantillon est à l'origine de la technique du spin écho avec les precées considérables qu'on lui connaît aujourd'hui.

Par rapport à cette éclosion précoce de la théorie, les possiblités expérimentales ne se sont révélées que petit à petit et les avancées récentes sont dues en grande partie à des développements techniques. Les techniques de polarisation ont connu des progrès considérables avec les monochromateurs, les miroirs et supermiroirs polarisants, et récemment les filtres à hélium 3. Ces progrès sont tels qu'il est maintenant possible, avec peu d'investissements, d'équiper en neutrons polarisés presque tous les dispositifs.

Si les équipes de l'ILL (Grenoble) ont indéniablement eu un rôle de pionniers dans la promotion des neutrons polarisés, la coopération à l'intérieur de l'Europe a joué un rôle dans leur généralisation. 


Organisateurs/Comité scientifique

Organisateurs

Nolwenn Kernavanois, Institut Laue-Langevin, Grenoble
Éric Ressouche, DRFMC/SPSMS/MDN, CEA-Grenoble
Jean-Louis Soubeyroux, Laboratoire de Cristallographie, Grenoble
Helmut Schober, Institut Laue-Langevin, Grenoble, France

Comité scientifique

Daniel Avignant (Laboratoire desMatériaux Inorganiques, Université de Clermont-Ferrand)
Philippe Bourges (Laboratoire Léon Brillouin, CEA-Saclay)
Annie Brulet (Laboratoire Léon Brillouin, CEA-Saclay)
Grégory Chaboussant (Laboratoire Léon Brillouin, CEA-Saclay)
Marie-Vanessa Coulet (TECSEN, CNRS-Marseille)
David Djurado (Laboratoire de Spectromètrie Physique, Université de Grenoble)
Olivier Isnard (Laboratoire de Cristallographie, Université de Grenoble)
Françoise Leclercq-Hugeux (LASIR/HEI, CNRS-Lille)
Marie-Hélène Lemée-Cailleau (GMCM, CNRS-Rennes)
Stéphane Longeville (Laboratoire Léon Brillouin, CEA-Saclay)
Christine Martin, (Crismat, CNRS-Caen)
Hannu Mutka (Institut Laue-Langevin, Grenoble)
Christophe Payen, (Institut des Matériaux de Nantes, Université de Nantes)
Stéphanie Pouget (CEA-DRFMC, CEA-Grenoble)


Sponsors

L’École thématique Application des neutrons polarisés aux sciences des matériaux et du vivant a bénéficié d’un important soutien et humain de la formation permanente du CNRS, du programme européen NMI3 “Integrated Infrastructure Initiative for Neutron Scattering and Muon Spectroscopy”, du Laboratoire Léon Brillouin, de l’Institut Laue Langevin, du Département de Recherche Fondamentale sur la Matière Condensée (CEA/Grenoble) et du laboratoire CRETA (CNRS Grenoble).