Open Access
Numéro
Collection SFN
Volume 8, 2007
École Thématique Surfaces, Interfaces, Milieux Confinés par Diffusion de Neutrons
Page(s) 115 - 115
DOI https://doi.org/10.1051/sfn:20070010
Publié en ligne 8 mai 2007
Collection SFN 8 (2007) 115-115
DOI: 10.1051/sfn:20070010

Fluctuations de membranes : étude par diffusion de rayonnement

T. Charitat1, S. Lecuyer1 and J. Daillant2

1  Institut Charles Sadron (UPR 22), CNRS-ULP, 6 rue Boussingault, BP. 40016, 67083 Strasbourg Cedex, France
2  Service de Chimie Moléculaire/LIONS, CEA-Saclay, Bât. 125, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France


(Publié en ligne le 8 mai 2007)

Résumé
Les molécules amphiphiles s'auto-associent en solutions pour former des structures complexes. Les membranes sont un exemple de ce type de structures. Ce sont des objets bidimensionnels fluctuants qui présentent des propriétés physiques remarquables, mettant en jeu une gamme d'échelles spatiales très large : échelle moléculaire nanométrique pour l'épaisseur de la membrane, de la centaine de nanomètre à la dizaine de microns pour la taille des vésicules, et jusqu'au centimètre pour lasurface des membranes supportées. Ceci explique la grande variété de techniques expérimentales utilisées pour leur étude : microscopie optique classique (contraste de phase...) et interférentielle (RICM), microscopie de fluorescence, microscopie à force atomique (AFM), diffusion de rayonnement. Cette dernière technique permet en particulier d'obtenir des informations uniques sur la structure moléculaire des membranes, mais aussi sur leurs fluctuations à des échelles submicroniques. Dans ce cours nous nous focaliserons sur ce dernier point, essentiellement au travers d'exemples d'études des fluctuations par diffusion de neutrons et de rayons X.



© EDP Sciences 2007